Ce vendredi 29 Novembre,  en Province de Ngozi,  le Burundi a officiellement lancé la semaine mondiale de l’allaitement maternel , édition 2019,  sous le thème  » Autonomiser les parents, Faciliter l’Allaitement ».

Les cérémonies relatives a cette semaine, normalement célébrée au mois d’Août,  ont été rehaussées par  SE la Première Dame du Burundi, Mme Denise NKURUNZIZA. Elles ont débuté par une visite guidée de cette haute autorité aux Services Kangourou , Néonatologie et Maternite de l’ Hopital de Ngozi où elle a remis des cadeaux aux femmes pratiquant la méthode Kangourou et aux mamans qui ont récemment accouché.

Ces cadeaux étaient constitués de pagnes, du riz, des haricots ainsi que de la farine pour la bouillie.

SE la Première Dame était également porteuse de présents aux » Femmes lumières « qui aident à la sensibilsation sur l’allaitement maternel et la nutrition en faveur des femmes allaitantes.  Ces dernières ont reçu chacune une houe, un parapluie, et un pagne.

Les cérémonies  agrémentées par les chants et danses traditionnelles  se sont poursuivies au stade de Ngozi où des discours de circinstances ont été prononcés.

Le Représentant de l’Unicef au Burundi qui a parlé au nom des agences du système des Nations Unies au Burundi a rappelé que l’allaitement maternel est un droit pour tous les enfants et les mères du monde , y compris les enfants du Burundi. Il a ajouté que les nourrissons et les enfants ont tous droit à  une bonne nutrition conformément aux dispositions de la Convention des Nations Unies relative aux Droits de l’Enfant dont le 30ème anniversaire a été célébrée le 20 Novembre 2019.

Il a indiqué  que l’UNICEF et le Système des Nations Unies saluent le pas déjà franchi par le Gouvernement du Burundi dans le domaine de la prévention de la malnutrition, y compris le soutien aux programmes d’allaitement maternel. Il a ainsi réaffirmé le soutien de ces organisations aux efforts déjà entrepris pour l’amélioration de la santé de toute la population Burundaise en général et de celle des enfants en particulier.

Prenant la parole, SE la Première Dame du Burundi a remercié l’Association » Pro Africa » qui a initié la méthode Kangourou à l’Hôpital de Ngozi, une pratique qui réduit sensiblement la mortalité des nourrissons qui naissent prématurément ou avec des maladies. SE Denise NKURUNZIZA a rappelé l’importance de l’allaitement maternel que ce soit pour le nouveau-né ou pour sa maman au moment où la mère allaite exclusivment pendant 6 mois. Selon elle, cette pratique previent les maladies comme le cancer de l’utérus et du sein pour la maman et les maladies liés à la malnutrition qui pourraient attaquer le bébé, sans oublier l’avantage lié à l’espacement des naissances.

Elle a cependant demandé aux femmes qui accouchent de se faire dépister régulièrement afin de bénéficier des conseils qui les aideraient à protéger leurs enfants une fois le test se révèle positif. SE la Première Dame du Burundi a en outre appelé à la limitation des naissances afin de contribuer à la réduction de la démographie qui constitue un frein au developpemnt et au maintien de la sécurité.

Les cérémonies se sont clôturées par l’attribution des prix aux 10 mamans de la Province de Ngozi ayant allaité exclusivement pendant 6 mois. Chacune a reçu une enveloppe de 250.000Fr. SE la Première Dame du Burundi a de surcroît remis des kits  à 392 agents de la santé communautaire comme soutien à l’accomplissement de leur mission. Au district sanitaire de Ngozi  elle a offert un véhicule.