Ce jeudi, 16 Aout 2019,  le  Burundi s’est joint à d’autres nations du monde pour célébrer le 25ème anniversaire de la Conférence Internationale sur la Population et le Développement.

Les cérémonies se sont déroulées au stade de Vyegwa, en province de Ngozi en présence de la Première Dame du pays S.E. Denise Nkurunziza. Les cérémonies étaient co-organisées par le Ministère de la Santé et le Fonds des Nations Unies pour la Population (FNUAP) sous le thème « Assurer les droits de la santé reproductive et les choix pour tous ».

Cette célébration a vu la participation des Hauts Cadres de l’Etat, les représentants du corps diplomatiques et consulaire accrédité à Bujumbura  dont le Coordonnateur résident des systèmes des Nations Unies et le Directeur Pays du FNUAP ainsi que la population de la province Ngozi qui avait répondu massivement.
Dans son allocution, le Coordonnateur résident des systèmes des Nations Unies s’est félicité du pas franchi pour atteindre les objectifs fixés par la Conférence Internationale pour la Population et la Développement (CIPD) dont le Burundi est signataire. En guise d’ illustration, dans le but de palier à la démographie galopante au Burundi, le taux de natalité est passé de 7 enfants par femme en 1994 à 5 enfants par femme en 2017. Le Coordonnateur résident a rappelé que ces résultats ont été obtenus grâce aux efforts conjugués du Gouvernement du Burundi du système des Nations Unies dont le FNUAP.
A cette occasion, le Coordonnateur résident a remis à la Première Dame, au nom de la Directrice régionale du FNUAP, un Certificat d’honneur en guise de reconnaissance pour sa contribution dans la sensibilisation des leaders administratifs et religieux, des femmes et des jeunes, afin d’atteindre les objectifs de la CIPD.
Prenant la parole à son tour, le Ministre de la Santé a, quant à lui, rappelé les objectifs fixés par le Gouvernement du Burundi, qui prévoient de limiter les naissances à raison de 3 enfants par famille à l’horizon de 2025. Il a insisté sur le rôle des parents dans la réalisation de ces objectifs pour garantir, non seulement l’épanouissement physique et matériel des enfants et des femmes, mais aussi le développement du pays.
En effet, il a été observé que la croissance démographique n’était pas proportionnelle à la croissance économique de notre pays. Le Ministère de la Santé a également salué l’action et le soutien de la Première Dame du Burundi aux programmes de santé publique et lui a décerné un Certificat de reconnaissance.
Prononçant le discours de circonstance, Son Excellence Denise Nkurunziza, Première Dame est revenue sur les réalisations et les défis du Burundi dans la poursuite des objectifs de la CIPD, lesquels seront atteints si et seulement si chaque burundais décide de devenir un agent du changement. La Première Dame du Burundi a vivement remercié tous les partenaires, nationaux et internationaux, pour leur précieuse collaboration.
Elle a exhorté les familles burundaises de faire de la planification familiale leur priorité, véritable garant du développement du pays : « La démographie galopante est un frein au développement des familles et du pays. L’Etat du Burundi ne peut prendre en charge tous les enfants même si des efforts sont fournis, notamment à travers la gratuité de l’éducation primaire et des soins de santé pour les femmes enceintes et des enfants ».

Rappelons que le 25ème anniversaire de la Conférence Internationale sur la Population et le Développement sera célébré au niveau mondial lors du sommet de Nairobi prévu au mois de Novembre 2019 et auquel les Chefs d’Etat et de Gouvernement sont conviés.