Le Président de la République du Burundi Son Excellence Pierre Nkurunziza a reçu en audience trois nouveaux ambassadeurs nouvellement accrédités à Bujumbura. Il s’agit des ambassadeurs du Royaume du Maroc, du Canada, et du Royaume d’Espagne qui étaient venus présenter leurs Lettres de créance. Le Chef de l’Etat burundais leur a souhaité plein succès dans leurs nouvelles fonctions au Burundi, pays du lait et du miel.

Ils ont ensuite échangé sur les voies et moyens de renforcer les relations cordiales qui existent entre leurs pays et le Burundi.

Ils se sont tous engagés à poursuivre le travail de leurs prédécesseurs pour préserver les liens d’amitié et de coopération, qui couvrent plusieurs domaines, notamment l’agriculture, le commerce, le sport, la santé et l’éducation.

S’entretenant avec Dr El Mokhtar Ghambou, nouvel Ambassadeur du Maroc, le Président Pierre Nkurunziza l’a exhorté à capitaliser les liens fraternels qui unissent les peuples burundais et marocains et a émis le souhait de l’ouverture d’une ambassade marocaine au Burundi. Ils ont salué le soutien mutuel entre leurs deux pays dans les instances internationales et ont réaffirmé leur volonté de toujours faire front commun pour défendre la souveraineté et l’intégrité territoriale des nations.

Le Chef de l’Etat a exprimé sa reconnaissance à Madame Lisa Stadelbauer, nouvelle Ambassadrice du Canada au Burundi, pour l’hospitalité réservée aux nombreux ressortissants burundais vivant au Canada.

Évoquant les bonnes relations de coopération qui existent entre l’Espagne et le Burundi, le Président de la République Pierre Nkurunziza a salué le dynamisme du Consulat d’Espagne et a réaffirmé à la nouvelle Ambassadrice espagnole, Madame Francisca Pedros Carretero, la volonté du Gouvernement du Burundi de renforcer et d’étendre la coopération bilatérale.

Le Chef de l’Etat Son Excellence Pierre Nkurunziza leur a assuré de la pleine collaboration du Gouvernement burundais et exhorte ces nouveaux ambassadeurs à faire connaître les nombreuses opportunités du Burundi aux investisseurs de leurs pays respectifs.